Champion du monde maquette avec son Fouga magister. Marc Lévy à Coudes.

Rencontré lors d’une rencontre dans le haut Limousin avec ses parents, ensuite à la rencontre de Brive la Gaillarde, Marc Lévy champion du monde actuel  maquette  F4C m’avait émis l’envie de faire du VDP pendant 2 jours ½ avec son Fils Alexis  en Auvergne. Je n’ai pas hésité à l’inviter chez moi pour lui faire découvrir notre belle région Auvergnate à travers 3 pentes au profil totalement différent les une des autres.
Très honoré par sa présence, sa gentillesse, son niveau de pilotage et son savoir, je ne pouvais qu’être fier de tous ces instants passés en sa compagnie, un moment très rare et riche d’enseignement. Merci Marc et au plaisir de se revoir.

Déchargement du véhicule pour la nuit, beaucoup de modèles également y compris son SDZ 54 équipé d’un réacteur, plus quelques modèles pour Alexis.

D’abord les « petits planeurs » pour qu’Alexis vole tout de suite, vent de 5/7 km/h pile en face.

Ensuite on commence à sortir « les gros KA8 b » de 5 mètres pour tester la pente. Vous pouvez agrandir cette photo en cliquant dessus.

ces deux photos sont en images "survolée" c'est à dire qu'en cliquant sur une image, apparait une autre image.

Lancement du KA 8 e de 5 mètres, ensuite démonstration de voltige douce, Ventus  guette le départ.

Images " survolées" d'un tout premier alpina, il s'est éclaté avec cette ancienne machine.

Autre pente très reposante par rapport à la précédente toujours en images "survolée"

Toujours en images "survolée" troisième pente, sur le chemin du retour, Merci Raymond et Jacques, une petite heure de vol avant l'orage, merci Madeleine pour la préparation du pique nique, ainsi se termine ses 2 jours ½ avec un grand Monsieur, plein de sympathie.

Maintenant mon grand plaisir c’est de voler avec de bons copains, amis sincères  qui  ne m’ont jamais demandés de mettre ma fierté dans ma poche, cela s’appelle du respect, ce n’est  pas mon habitude car depuis 45 ans de vie modéliste je n’avais jamais vu ceci.  Maintenant  je suis heureux de la décision que nous avons prise mon épouse et moi, c’est de vivre heureux de faire du modéliste comme un loisir, non pas comme une prise de tête, et de faire  encore de belles rencontres de modélistes et de GPR . Dominique