Document sans nom
Le NIMBELEC - NIM(bus)BEL(y)EC(lectrique) merci Thierry P
La version semi maquette avant ...
La version avec des hélices (pour voir)

Mon NIMBUS 3 à déjà 16 ans (comme le temps passe vite) et de plus en plus je me rendais compte qu'il volait de moins en moins, les conditions doivent-être parfaite pour le lancer à Pardines et être sur de ne pas aller au trou. D'une envergure de 6.35 m et d'un poids de 10 kgs, il ne serait pas sorti sans casse, de plus étant (malheureusement ) le seul pilote du remorqueur du club pas de possibilité de faire autrement.

Il y a déjà plus d'un an que j'ai construis un chariot dans le bût de m'en servir un jour, mais encore faillait-il motoriser ce dernier, et j'avoue que le voir avec des hélices me réjouit pas plus que cela.

Le destin en à décidé autrement, car lors d'un vol à Pardines cet été, au bout d'une heure, le servo de profondeur à décidé de prendre "des vacances" alors qu'il se trouvait à 200m de hauteur et à 300 m de moi, j'ai réussi à le ramener au dessus de l'aire d'atterrissage tout en jouant avec les AF et les volets, de descendre à 20 m et de l'aligner vers la zone, ensuite de le mettre légèrement piqué comptant sur les volets en positifs pour le rétablir avant le sol !

Le contact fût brusque si bien que le fuselage se retrouva en trois morceaux, le nez jusqu'a la fin de la verrière, ensuite du bord de fuite des ailes jusqu'a la dérive, dur dur, la verrière intact, les ailes très peu souffert (juste les tétons de centrage) et le stab intact.

Compte tenu qu'il fallait refaire le fuseau, ma décision en le recollant à été prise, il revivra mais électrifié, tant pis pour l'aspect maquette...

Après 30 heures de résine et autre (apprêt ainsi que peinture) le voici dans sa nouvelle version.

Ne voulant pas dépenser trop pour cette motorisation, j'ai regardé sur différents sites (Chinois) ce qui pouvait convenir, je souhaitais avoir 1500 w (pour 10 kgs) avec minimum 4 minutes d'autonomie, et j'ai trouvé ce qu'il fallait pour le Nimbus, le problème est que le matériel n'était disponible, donc j'ai pris mon carnet d'adresse mail et j'ai demandé qui aurait ceci en stock chez lui ? Finalement en l'espace de 15 jours j'ai trouvé le variateur chez l'un( merci Philippe) et lors de ma visite à Brignole, le moteur chez un autre ( merci Benoit et Thierry) l'accus étant dispo 12 jours après il est arrivé, le tout pour 130 euros. Je sais que la qualité est différente, mais pour faire une vingtaine de vol par an...

Le moteur Turnigy SK 5065- 380 KV - Le variateur turnigy sentillon 100 Amp HV - L'accus Lipo 6 S 20/30 C 5000 mha - Hélice 17 X 9 repliable

 

 

 

 

 

En puissance mesurée à l'atelier : 1585 W pour 60 ampères avec 5 minutes de moteur, pas mal quand même!

Ce qui est très bien, c'est qu'une fois enlevé les 830 grs de plomb qui servait à l'équilibrage, moteur, variateur accus propulsion, accus de réception de 3300 mha et 1 de 2000 mha, le planeur est centré sans 1 grammes de plomb supplémentaire, donc presque le même poids qu'avant à 20 grs près (sans doute les réparations).

A la place du pilote précédent, j'ai mis ma "bouille" certainement moins joli mais ça rempli la verrière au moins.
Le voici son chariot juste avant le premier vol .

Lors de ce premier vol, un peu de stress (quand même) du fait du temps passé à la réparation et aux risques si toutes fois il partait à droite ou à gauche, la roue arrière n'étant pas radiocommandée comme j'ai pu en voir quelques uns comme ceci (couplée avec un récepteur via la dérive sur la même fréquence que celui du planeur, un peu complexe, le terrain étant de toute beauté au niveau du sol donc pas de soucis. D'ailleurs lors du premier décollage, j'ai pu redresser l'ensemble avec la dérive du planeur, celle-ci étant loin des roues cela à bien fonctionné.

J'ai mis les gaz progressivement et en 40 mètres le Nimbus à quitté le chariot en 10 secondes pour attendre les 200m d'altitude en 40 secondes ce qui correspond à 5 m secondes c'est donc très bien et surtout sécurisant.

Une petite vidéo à été faite lors de se décollage, on voit bien que ça ne "traine pas". Maintenant ce n'est que du bonheur d'être entierement autonome.

 

Le 31/03/2012

Voici le "nouveau" Nimbus 3 après un crach et 100 heures de réparation, il a pris 350 gs en plus, Toujours aussi agréable à piloter avec ses 39 d'allongement.